Les limites des foires aux vins.

Photographie Le figaro.fr

Nous pouvons tirer plusieurs enseignements, après une analyse rapide des différentes offres des foires aux vins en GD (grande distribution), sur internet ou bien chez certains revendeurs cavistes.

 La première chose qui saute aux yeux, est que les enseignes les plus connues pour leur foire ne sont pas forcément les plus attractives. Carrefour, le premier a lancé sa foire pratique souvent des prix supérieurs à ses concurrents.

Le second point, étant celui qui nous intéresse le plus. En effet les foires aux vins nous montrent la réalité de la Bourgogne. Il est effectivement difficile d’obtenir des prix sur les vins de Bourgogne car il est impossible de travailler sur les volumes, face à la faiblesse des trois dernières récoltes.

Nous ne pouvons pas être satisfaits de voir de tel prix pour les vins de Bourgogne, mais cela corrobore nos difficultés grandissantes à obtenir des remises très intéressantes. En effet lors des foires de cette année, l’étal des vins de Bourgogne croît, mais à quel prix ?

Il n’y a plus de vin en dessous de 7 €, sauf peut-être quelques « Pisses-drus » de certaines maisons de négoce, peu regardantes sur la qualité proposée à la GD.

Enfin le dernier point concerne encore l’attrait de ces foires. Les enseignes qui pratiquent de belles remises pour cet évènement sont celles qui affichent des tarifs  élevés, leurs permettant de conserver leur marge (les Grands Bourgognes).

En conclusion ces différentes remarques nous permettent de nous sentir et de rester très attractifs sur le marché des vins de Bourgogne, aussi bien au niveau des prix, que de la qualité.

Laisser un commentaire