Les climats de Saint-Aubin

DED

Un village encore et heureusement trop méconnu, tout du moins pas à l’égal de ses voisins : Chassagne-Montrachet et Puligny-Montrachet. Les vins proposés par ce village,  sont pourtant d’aussi grandes qualités, grâce au travail de très bons domaines tels que Bachelet, Colin, Lamy ou bien encore Larue…

 

Pour faire un excellent vin, il faut bien sûr un bon viticulteur, mais également et surtout un très bon terroir, qui va pouvoir nourrir ces précieux pieds de vigne.

 

Certains climats de Saint Aubin sont des climats que l’on ne retrouve pas dans les autres villages ; du fait peut-être de sa situation géographique unique, avec des combes, des coteaux exposés de manières différentes, et une altitude passant de 240 à 360 m offrant de fortes pentes ; mais aussi de l’histoire de l’appellation.

 

Ces raisons évoquées apportent une grande diversité  aux terroirs de Saint-Aubin.

En conséquence les sols et sous sols sont également très variés, en passant des sols rouge-brun dû à la présence d’oxyde ferreux en quantité importante, à des sols tout de même en majorité calcaire : sols argilo-calcaire et sols marneux (pierres blanches friables faîtes de calcaire et d’un peu d’argile).

 

Toute cette diversité s’illustre donc dans les noms des climats propres à St-Aubin.

 

En lien direct avec le paysage accidenté, on peut s’intéresser au premier cru « Pitangeret » qui pourrait dériver de pitangue, signifiant pointe de coteau, ou bien encore le premier cru « en Montceau », dérivant du latin monticellus, petite montagne ou colline.

 

Box bourgogne terre d'exception

Box bourgogne terre d’exception

 

Provenant également du relief le premier cru « les Combes » (plus commun), dérivé du gaulois cumba signifiant une vallée étroite, se situe sur la route amenant à St Aubin, de Beaune. Dans le même esprit le premier cru « aux Frionnes » venant du latin frigidus qui rappelle la fraîcheur dont bénéficie ce climat situé en bas de coteaux.

 

Plusieurs climats sont en lien direct avec l’histoire du village « Derrière chez Edouard », « en Remilly », « sous Roche Dumay », des noms provenant des différents propriétaires ou des lieux touchant leur maison.

 

Et pour finir sans doute le plus original, le premier cru « Les Murgers des Dents de Chien », qui désigne un amas de pierres extraites des vignes (les murgers), et dont la forme peut rappeler des crocs.

 

Pour être complet, l’idéal serait sans doute de se rendre à la Saint Vincent tournante ce week end (25 et 26  janvier)  avec une carte des climats et de se promener dans le village.

carte saint

Laisser un commentaire