Critique du flm ” Premiers crus”

premiers crus affiche

Qu’est-ce que c’est bon de voir un film comme ça!

C’est bien, c’est pas bien? Là n’est pas la question.
Des superbes paysages, des belles maisons vigneronnes, ces odeurs de vin qui transpirent de l’écran: ça nous a suffit!
C’est comme un vin. Chaque vin a ses circonstances, sa convivialité. L’important reste de prendre du plaisir, même si parfois le vin n’est pas parfait!
Pour ce film, c’est la même chose: le plaisir était présent.
Des beaux paysages bourguignons, nous avons cru reconnaître la Côte Chalonnaise, et également quelques vignes de la colline des Corton, comme stipulé dans le film.
images (7)
Nous passons rapidement sur le scénario, qui n’a effectivement rien d’original, avec le père qui ne s’entend pas avec son fils, et c’est ce dernier qui va sauver le domaine. Ce ne serait pas intéressant si il n’y avait pas une histoire d’amour impossible, qui se termine bien! Certes pour certains cinéphiles, ce long métrage est décevant, voire même obscène !
Beaucoup de clichés donc, comme le retour aux manières ancestrales pour faire le vin (foulage aux pieds, élevage dans des amphores…), autour desquels les acteurs tirent tout de même assez bien leur épingle du jeu. Jalil Lespert est même très convaincant, les autres également.
Nous avons aussi, rapidement pu reconnaître les installations du Domaine Gouffier, avec lequel nous collaborons régulièrement.
Pour finir, allez-y, vous passerez un bon moment, surtout si vous êtes passionnés par le monde du vin et de la Bourgogne, comme nous pouvons l’être.
la bande annonce : Premiers crus

Laisser un commentaire